Faire un
don

Réalisations

Projets en cours

Projets à financer en 2022

Ces projets proviennent tous de demandes de notre partenaire africain l’Association Saint-Camille-de-Lellis. Leur priorité a été définie après discussion et échanges entre les dirigeants de nos deux ONG et approbation au Conseil d’Administration de « Les Amis ».

  • Toutes les personnes en formation seront des ex-patients dont l’objectif est le plein rétablissement par un apprentissage professionnel et un emploi à la Saint-Camille.
  • Les projets concernent de la construction, des activités de réinsertion et d’autosuffisance, de la formation et du développement agro-alimentaire.
  • Pour chacun des projets nous allons solliciter son financement à l’un ou l’autre de nos partenaires.
  • Notre ONG s’est engagé à accompagner certains de ces projets en y versant une contribution particulière variable pour un montant total de $50,000.

1- À Adjarra, la construction d’un entrepôt avec 6 chambres pour le personnel qui y travaille (tous des patients rétablis) au coût de $61,500. Cette construction est demandée depuis plusieurs années par Grégoire, dirigeant de la Saint-Camille, pour y ranger du matériel que la Saint-Camille cumule un peu partout. Au Centre de Santé d’Adjarra, il encombre des locaux à utiliser pour l’hospitalisation de patients. À partir d’un mur extérieur, on y construira six locaux pour loger le personnel soignant et administratif qui y travaillent. Ces gens logent actuellement dans des chambres qui doivent être libérées pour l’hospitalisation de patients.  Tous les patients dans les centres de soins psychiatriques du Bénin peuvent recevoir à Adjarra des soins de santé physique sans frais tandis que la population locale y a aussi accès à coût réduit. Un autre service que la Saint-Camille offre aux gens plus démunis qui ne peuvent accéder à de tels services pour la majorité d’entre eux. Projet acquis

2 – À Adjarra, la finition de l’aménagement intérieur de la Maison des Volontaires au coût de $40,800.  Plus ou moins 70% de ce projet est finalisé. Situé sur le site du Centre de Santé, ce bâtiment y logera le personnel médical lors des blitz de soins médicaux provenant de l’étranger et de l’extérieur du personnel régulier. Une mission brésilienne (24 professionnels en soins médicaux) est venue en septembre dernier et a dispensé des services à cet endroit tout comme dans des paroisses avoisinantes (plus de 5,000 consultations). Enchantés des opportunités de l’endroit, ils se sont engagés à déployer de telles missions mensuellement quand tout sera terminé. Projet sollicité

3 – À Tokan, terminer l’aménagement intérieur de la Clinique Médicale, son coût : $37,000. Dans l’enceinte de ce Centre de Soins Psychiatriques de Cotonou le bâtiment est construit. La Saint-Camille a commencé à y dispenser des services spécialisés contemporains gratuits pour les patients soignés dans les centres et à coût réduit pour la population locale. On y trouve actuellement la radiologie numérisée, l’échographie et un dispensaire . Ce qui est à venir : laboratoire d’analyses médicales,  colonoscopie, électro-encéphalogramme et électrocardiogramme. Des locaux intérieurs sont à finaliser (carrelage, plomberie, électricité, peinture). Projet sollicité

4 – Formation de 3 sages-femmes ($3,000/personne x 3 ans) = $27,000. Elles remplaceront les trois sages-femmes actuelles à la maternité du Centre de Santé d’Adjarra. Belle occasion pour permettre à 3 femmes soignées à la Saint-Camille et stabilisées de finaliser leur rétablissement par un emploi professionnel rémunéré.

5 – Formation de 2 gestionnaires ($3,500/pers. durant 1 année) = $7,000. Grosse lacune à la Saint-Camille que la direction veut commencer à corriger. Actuellement, les dirigeants des centres n’ont aucune formation en fonction de cette responsabilité.

6 – Formation de 2 éducatrices spécialisées ($2,500/pers. pendant 3 ans) pour un total de $15,000.  Ce seront les premières personnes formées à cette profession pour animer et soutenir la réadaptation des patients dans les centres. L’Institut Supérieur de Formation des Éducateurs Spécialisés (ISFES) à Cotonou dispense une excellente formation et attend des candidatures de patients(tes) en provenance de la Saint-Camille.

7 – Formation de 3 infirmières ($3,000/pers. X 3 ans) = $27,000.  Nous avons défrayer la formation de huit personnes en soins infirmiers ces dernières années. En accord avec la Saint-Camille, nous poursuivons l’objectif de renforcer cette profession en ajoutant un autre poste dans chacun des centres (passer de 2 à 3 infirmières-ers).

8 – Formation de 2 techniciens en radiologie ($4,500/pers. x 3 ans) = $27,000. Ces techniciens viendront remplacer ceux engagés à la Clinique Médicale de Tokan et au Centre de Santé d’Adjarra; encore d’autres patients rétablis qui se professionnaliseront dans leur rétablissement.

9 – SACO : séjours de deux formatrices (Solange et Suzanne) = +/ – : $15,000.  Ces deux professionnelles québécoises sont déjà allées à la Saint-Camille y apporter soutien et formation. Il est planifié qu’elles y retourneront durant l’année pour le continuer soit en comptabilité et en soins pour patients avec double problématique (toxicomanie et maladie psychiatrique). Projet sollicité.

10 – MRIF -Dakar & don anonyme : bananeraie à Dassa = $15,000. Un autre projet qui contribuera à des activités de réinsertion pour des patients à la fin de leur traitement et d’autosuffisance alimentaire dans les centres. Projet sollicité.

11 – Fondation Roncalli : achat d’équipements médicaux pour la Clinique Médicale de Tokan : échographe, colonoscopie, laboratoire d’analyses médicales ($36,000).  Compléments à cette clinique toute récente qui suscite l’intérêt déjà dans les services régionaux de la capitale économique béninoise (cf. projet 3).   Projet acquis.

12 – Mission Inclusion : à Sokodé-Togo, financement pour l’électrification solaire, la pompe et le système d’irrigation du grand potager et de l’anacarderaie = $25,000.  Il s’agit du deuxième volet d’un projet débuté l’an dernier soit celui d’une plantation d’anacardiers de six hectares et d’un grand potager au Centre de Sokodé avec électrification solaire et système d’irrigation. Son objectif : des activités de réinsertion et une contribution à la recherche de l’autonomie alimentaire.  Projet acquis.

13- Clubs Rotary : formation de 2 infirmières en 3e année ($2,500 X 2) = $5,000.  Fin d’un projet financé par les Clubs Rotary où ils ont aussi apporté une contribution significative à l’achat de médicaments et à la fabrication de lits au Centre de Tokan. Projet acquis.

14 – À Sokodé-Togo, défrayer d’autres activités à l’électrification solaire de tout le centre et au projet agro-alimentaire : panneaux solaires, forage d’un puits au coût de $27,500. Une contribution qui complétera la réalisation du projet décrit à l’item 12. Projet sollicité

TOTAL = $365,800 dont $265,800 sont déjà sollicités ou acquis

Anacardiers et potager

Une plantation de six hectares d’anacardiers (arbres dont provient la noix de cajou) et la mise en place d’un potager près de Sokodé au Togo a débuté en février 2021 grâce à l’un de nos partenaires, Mission Inclusion. Il s’agit d’un investissement de 40 000 $. Des hommes et des femmes qui seront soignés au centre de soins psychiatriques de la Saint-Camille qui se trouve sur le même terrain auront l’opportunité de participer au projet à la fin de leur traitement.

Ce projet a trois objectifs :

  1. Préparer la réinsertion dans leur milieu de vie de personnes soignées dans ce centre en vue de leur retour à leurs activités dans la communauté. Les hommes retrouveront une condition physique perdue et les femmes auront l’occasion de reprendre des activités qu’elles pratiquaient avant leur maladie (plantation, semis, récolte et cueillette, distribution alimentaire).
  2. Contribuer à apporter une plus grande qualité nutritionnelle à l’alimentation des patients soignés dans ce centre et probablement même dans d’autres centres.
  3. S’il y a surplus, la vente d’une partie de la récolte contribuera à défrayer le coût des médicaments.

Formation en soins infirmiers

Cinq étudiants et étudiantes en soins infirmiers sont en formation depuis octobre 2019 à l’École Nationale de Santé Publique à Ouagadougou au Burkina Faso. Leurs études et leur pension (durant trois ans) sont défrayées par les Clubs Rotary pour deux d’entre eux et par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) du Québec pour les trois autres. Ce sont tous des patients rétablis qui viendront enrichir le personnel soignant dans les centres de la Saint-Camille. Coût de la formation pour ces cinq étudiants : 37,500 $.

Protection COVID-19

Du matériel de prévention a été mis en place pour contenir le mieux possible les effets désastreux anticipés de ce virus dans les centres de la Saint-Camille au Togo et au Bénin. Les coûts associés sont de 35 530 $ dont 60% ont été défrayés par la Fondation internationale Roncalli. Il s’agit, entre autres, de 29 stations de lavage de mains et de l’achat de thermomètres infra-rouge. La Saint-Camille a vu à la fabrication de masques et à l’achat de gel désinfectant.